Pré-enquête en vue du déconfinement

Bonjour,

Suite aux annonces du Premier Ministre du 28 avril 2020, le retour en classe sera très progressif et prévu la semaine du 11 mai, sur la base du volontariat et par petits groupes.

Il reste encore beaucoup d’incertitudes concernant ce retour à l’école et nous sommes conscients que vous n’avez pas en main tous les éléments pour vous prononcer définitivement mais nous avons besoin de connaitre le nombre d’enfants qui sera présent.

Afin de pouvoir asseoir notre organisation et nos décisions avec l’équipe enseignante, les employées, l’OGEC, l’APEL et la Municipalité, je souhaite vous soumettre une enquête qui a pour but de déterminer le nombre d’élèves que nous aurons à accueillir dans un peu plus d’une semaine. Ce que je peux déjà vous dire dans l’organisation, c’est que les enfants seront accueillis par niveau avec un nombre qui ne dépassera pas 15 en élémentaire et 10 en maternelle. Nous fonctionnerons en demi-journées, c’est-à-dire que plusieurs niveaux ne viendront que lundi et mardi tandis que les autres ne viendront que jeudi et vendredi. Ceux qui resteront à la maison auront également le travail effectué en classe, en maths et français. La garderie ne sera probablement pas assurée jusqu’à la fin de l’année scolaire en raison de l’entretien des locaux qui doit être accentué, pour assurer une hygiène et sécurité de tous. Enfin, les contributions scolairs seront maintenues pour tous.

A l’issue de cette pré-enquête, nous vous enverrons en début de semaine prochaine une seconde enquête. Celle-ci sera un engagement formel de votre part concernant la scolarisation de votre enfant jusqu’au 30 juin 2020. Celle-ci sera accompagnée de l’organisation détaillée et précise pour tous.

Nous vous tiendrons informés des modalités de cette reprise dès réception du protocole du Ministère de l’Éducation Nationale.

Merci de votre compréhension.

Lien enquête : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfAE1bsXfS55csw1pmWMlZEQiXMw2AgpI0KZlCqQcIZ7qm3Rg/viewform?usp=pp_url

 

Cordialement

Cécile GIRAUD

Les commentaires sont fermés.